Belle du Seigneur d'Albert Cohen

Publié le par Stef

belle-du-seigneur.jpgBelle du Seigneur

d'Albert Cohen

Folio (1998)
Gallimard (1968)

1110 pages

Roman, Suisse

 

Résumé

 

"Du joli, la passion dite amour. Si pas de jalousie, ennui. Si jalousie, enfer bestial. Elle une esclave et lui une brute. Ignobles romanciers, bande de menteurs qui embellissaient la passion, en donnant l'envie aux idiotes et aux idiots." Albert Cohen n'embellit pas la passion mais l'analyse avec une lucidité sans pareille. Des amours entre Ariane et Solal dans la Genève du début du siècle, il n'élude aucun aspect, ni la marche triomphale de la passion, ni les affres de la jalousie, ni la brutalité d'une relation plutôt sadique mais son roman demeure une des histoires d'amour mythiques de la littérature. Brossant au passage un tableau féroce du milieu des fonctionnaires internationaux où il a lui-même fait toute sa carrière, mêlant un foisonnement de récits secondaires à l'intrigue principale et passant avec une maîtrise consommée du lyrisme le plus échevelé au constat le plus froid, Albert Cohen donne avec Belle du Seigneur non seulement son oeuvre maîtresse mais un des plus beaux romans du XXe siècle.

 

Mon avis: Je fais de belles découvertes en recensant mes livres. J'avais complètement oublié que je l'avais , celui là. Commencé du reste il y a longtemps et laissé en plan. A relire


albert cohenL'auteur


Auteur Suisse, né en Gréce en 1895, mort à Genève en 1981)Auteur, avec 'Belle du seigneur', de l'un des plus grands romans d'amour du XXe siècle, Albert Cohen reçoit en 1968 le Grand prix de l'Académie française pour cet hymne à la femme. Si la beauté féminine inspire une grande partie de son oeuvre, c'est avant tout le sentiment d'exclusion et l'amour du peuple juif qui fondent son besoin d'écrire. Originaire de Corfou, sa famille est chassée de cette île et doit s'installer à Marseille, où, à nouveau, elle doit faire face aux injures antisémites. 'Paroles juives' publié en 1921 et 'Ô vous, frères humains' écrit cinquante ans plus tard, sont les témoignages poétiques d'un enfant meurtri, qui va essayer, durant toute sa vie, de réhabiliter la dignité de son peuple. Installé en Suisse en 1914, Cohen mène une carrière de diplomate notamment pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que conseiller juridique au Comité intergouvernemental pour la protection des réfugiés. Chantre de la condition juive, l'oeuvre d'Albert Cohen dépasse ce statut et atteint une dimension universelle, portée par un lyrisme enlevé qui laisse apparaître les fêlures d'un homme profondément angoissé par la mort.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article