Eloge des femmes mûres de Stephen Vizinczey

Publié le par Stef

eloge-des-femmes-mures.jpgEloge des femmes mûres  .
de Stephen Vizinczey  .
Folio (2006
298 pages
Le Rocher (2001)
( In praise of older women, 1965)
Roman, littérature érotique,  Hongrie, Canada

Résumé

La solution de facilité serait de se gargariser de quelques références classiques en matière de lecture érotique et de condamner le reste au bûcher ou à la littérature de gare, ce qui revient au même. Cette attitude n'aurait rien pour brusquer la morale, mais risquerait de creuser d'immenses fossés dans une culture littéraire. Parce que Stephen Vizinczey parle si bien de corps alanguis aux courbes ravissantes, de sexe et de plaisirs, de beauté, de délices visuels ou olfactifs, l'autodafé d'œuvres interdites, plus ou moins sulfureuses, devient une véritable hérésie. Un crime contre les belles-lettres, le plaisir de lecture ou le plaisir tout court. Les souvenirs amoureux d'Andràs Vajda sont bien plus qu'une simple histoire de cul. Encore enfant quand la guerre éclate, les émois de l'adolescence le surprennent dans une Hongrie moribonde qui cède déjà à ces régimes dictatoriaux qui enchaîneront l'Europe de l'Est. Jeune homme timide, Andràs multiplie les défaites auprès de dignes représentantes du beau sexe de son âge. Il finit bientôt par comprendre que son appétit sexuel devrait trouver refuge entre les cuisses de femmes mûres, au savoir plus grand, à la sensibilité plus épanouie. Endurant les tourments d'un Julien Sorel, il finit par déclarer ses désirs brûlants à l'une de ses voisines…

Qualifié de "classique érotique moderne", le livre de Stephen Vizinczey parle aussi bien des femmes qu'il semble les comprendre. Naviguant sur la corniche étroite qui relie le sexe au sentiment, Éloge des femmes mûres associe soufre et excellence littéraire. À lire dans le métro sans rougir.


Mon avis : pas encore lu

stephen-vizinczey.jpgL'auteur

Né en Hongrie en 1933. Lorsqu'il a deux ans, Stephen Vizinczey perd son père, assassiné par les Nazis. La guerre terminée, il suit ses études à l'université et au Collège national des arts de la scène à Budapest. Durant cette période, où il étudie la philosophie avec le philosophe marxiste Georg Lucasz, il écrit de la poésie, se destinant à devenir poète, ainsi que deux pièces de théâtre. L'une d'elles, récompensée par le Prix Attila Joseph, est interdite par le régime communiste, qui confisque toutes les copies. En 1956, il participe à l'insurrection contre l'armée soviétique, et, suite à la répression sanglante, il se voit contraint à l'exil. Installé au Canada, il travaille au National Film Board of Canada afin d'améliorer son anglais et collabore à Radio Canada. Son premier roman, 'In Praise of Older Women' (1965), refusé par tous les éditeurs, sera publié à compte d'auteur et sort en France en 2001 sous le titre 'Eloge des femmes mûres'. Son second roman, 'Un millionnaire innocent', est encensé par Graham Green et Anthony Burgess. Stephen Vizinczey est également l'auteur de deux essais, un sur la littérature - 'Vérités et mensonges en littérature' - et un traité philosophique contre la guerre au Vietnam, 'Rules of Chaos' (1969). En 2007, Stephen Vizinczey sort un nouveau roman, 'Wishes'.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article