Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore de Anna Rozen

21 Mars 2010 , Rédigé par Stef Publié dans #Littérature France (chroniques)

  encore.gifEncore
de Anna Rozen

 Naïve (2005)
64 pages
 Nouvelle

 Résumé (Naïve)

 A l'image de la célèbre chanson Joy Inside My Tears de Stevie Wonder, qui s'achève une première fois puis reprend pour quelques minutes encore, réveillant une nouvelle ivresse à la saveur sans égale, la narratrice se pose la question de la renaissance du désir. L'ambiance de la nuit, les délices de la danse et de la solitude sont évoqués ici avec tant de justesse que le lecteur de cette nouvelle ciselée en sort étourdi.

 Biographie (evene) :

Nouvelliste à succès, Anna Rozen passe une enfance un brin nomade entre l'Algérie, Toulouse et Lorient. Travaillant pour une agence de publicité et ensuite à la télévision en tant que rédactrice, cette passionnée d'écriture se lance en publiant son premier recueil de nouvelles en 1999, 'Plaisir d'offrir, joie de recevoir', dans lequel elle aborde les tourments de la sexualité. Trois ans plus tard, elle se lance dans un premier roman, 'Méfiez-vous des fruits', où les confessions impudiques de son héroïne attirent le succès comme la curiosité du public. Pendant un moment, elle change de registre et se lance dans la littérature jeunesse avec 'Le Marchand de bruits', 'Le Petit garçon qui n'existait pas' puis 'Chocolatine', avant de revenir au roman avec 'Utopie 230', dans lequel elle imagine une société de loisirs. En 2005, Anna Rozen publie 'Encore !' et revient en 2007 avec un autre recueil de nouvelles intitulé 'Vieilles peaux', où elle fustige le quotidien du couple, l'auteur narcissique, à la manière mordante de Dorothy Parker. A l'aise dans plusieurs genres, Anna Rozen sait magnifiquement capturer sous sa plume les petites vérités de la vie quotidienne et son style est à l'image de la maison d'édition qui la publie, Le Dilettante : novateur et représentant de la nouvelle littérature française.

Mon avis

 Dans cette nouvelle, aux accents autobiographiques, qui est écrite à la première personne, Anna Rozen nous livre une réflexion sur le recommencement, à l'instar de la chanson Joy inside my Tears de Stevie Wonder., qui semble  s'arrêter un première fois et puis recommence. Elle nous raconte les soirées en discothèques alors qu'elle était ado, alors qu'elle dansait , semaine après semaine,à la recherche d'un amour qui ne venait pas.Mais également, les déceptions , la fin d'un amour qui marque le début de la nouvelle recherche d'un autre là aussi il faut tout recommencer .

J'ai été séduite par le style et le ton de cette nouvelle,où les allusions à des chansons  sont plus qu'un prétexte.
D'ailleurs j'ai mis des sites d'écoute de musique pour passer les chansons citées pendant la lecture comme l'album Songs in the key of life de Stevie Wonder Et je me suis remémoré mes premiers slows pendant mon adolescence : True de Spandau Ballet, Cherish de Eart Wind and Fire, Say you say me de Lionel Richie, Hotel California des Eagles etc etc

"On attend toujours quelqu'un ou une surprise. Il y a les vieux avec une bouteille à leur nom et beaucoup d'amis à leur table. Les beaux, debout au comptoir qui toisent, ou parlent au barman sans regarder personne.. Et les filles. Et moi.
Il y aura Stevie Wonder. C'est l'époque de Songs in the Key of Life, le double album soleil, orange. Le titre me faisait l'effet d'un testament.
"

" Ce qui est fini, c'est seulement le très mauvais moment. Tant qu'on est là et que quelqu'un vous le chuchote à l'oreille , tant qu'on est  là, même si c'est fini, tout peut recommencer.  Encore"


Note 16/20

 Et je vais rajouter d'autres ouvrages de cette auteure dans ma LAL
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> Je vais chercher à la bibliothèque...à voir si je le trouve...je te ferai un retour si j'arrive à le lire :)<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> Je passe car je n'aime pas les nouvelles.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Je t'avoue que je ne suis pas fan non plus habituellement.Je l'ai pris à la bibliothèque car j'aime bien alterner des livres longs et plus courts. Et j'ai beaucoup aimé <br /> <br /> <br />