L'enfant noir de Camara Laye

Publié le par Stef

l-enfant-noir.jpgL'enfant noir  .

de Camara Laye   .

Pocket (1976)
Plon (1953)

221 pages

Roman autobiographique, Guinée


Résumé


Laye est un jeune garçon qui vit avec ses parents à Kouroussa, un village de Haute-Guinée. Son père, forgeron et orfèvre, lui enseigne les techniques de son art. Laye rend parfois visite à sa grand-mère qui habite à Tindican, un village voisin. Il y découvre la paysannerie. A Kouroussa, il va à l'école française. Il entre dans l'association des non-initiés, où il apprendra la mort de son ami Check. Après avoir réussi à obtenir son certificat d'aptitude professionnelle, Laye se voit offrir la possibilité de continuer ses études en France. Après hésitations, il finira par accepter cette offre.

 

Mon avis : pas encore lu

 

camara-laye.jpgL'auteur

 

Ecrivain guinéen, Camara Laye est né à Kouroussa, un village de Haute-Guinée, le 1er janvier 1928. Après des études à l'école française, il part à Conakry, la capitale, poursuivre sa scolarité. Titulaire d'un C.A.P. de mécanicien, il tente, sans succès, de devenir ingénieur en France. C'est alors que Camara Laye, qui traverse une période de désarroi, publie L'enfant noir, son premier roman, en 1953 et, un an plus tard, Le regard du roi. En 1956, à l'époque où la Guinée s'apprête à devenir indépendante, il retourne à Conakry et, jusqu'en 1963, occupe des fonctions importantes au ministère de l'Information, avant de s'exiler définitivement au Sénégal devant la dérive dictatoriale du régime de Sékou Touré qu'il dénoncera en 1966 dans Dramouss, son dernier roman. Également auteur du Maître de la parole, un recueil de contes griots qui retracent la genèse du Mali, Camara Laye est mort à Dakar, le 4 février 1980

Commenter cet article