La nuit des corbeaux de John Connolly

Publié le par Stef

la-nuit-des-corbeaux.jpg

La nuit des corbeaux  .
de John Connolly .

Presses de la Cité (15 mars 2012)
456 pages
Thriller, Irlande

 

 

Résumé


Lorsqu’il était adolescent, Randall Haight a commis l’irréparable : avec un ami, il a tué sans raison une jeune fille de quatorze ans. Après avoir purgé une peine de  prison pour ce meurtre, il a refait sa vie dans une petite ville du Maine, où il pense que personne ne connaît ni son identité, ni son histoire. Pourtant quelqu’un sait. Un jour, il reçoit un courrier anonyme contenant une photo de la ferme où le crime a eu lieu. Il fait alors appel à Charlie Parker afin de découvrir qui est le mystérieux corbeau. Mais une adolescente disparaît, et l’instinct du détective l’amène à soupçonner son client…

Mon avis

 

J'avais déjà entendu parler en bien de John Connolly , et de son célèbre héros le détective Charlie Parker, sans pour autant l'avoir lu (et je faisais du reste l'amalgame avec un autre auteur de thrillers à succès, Michael Connely). Bref, lorsque l'attachée de presse en charge de la promotion de cet auteur m'a contactée pour me proposer La nuit des Corbeaux à la lecture, j'ai accepté sans hésiter.

Mon avis alors que je viens de finir ce livre, est malheureusement bien mitigé.

D'un côté , j'ai beaucoup apprécié l'écriture de cet auteur , à la fois fluide, dynamique et froide.
J'ai beaucoup aimé le début également, en particulier une  description très imagée et oppressante de cette petite ville du Maine , Pastor Bay, reliée au continent par un pont, et la présence intriguante de ces gros corbeaux. Un côté surnaturel qui n'est pas sans rappeler Stephen King.

Mais très vite, je me suis ennuyée. J'ai trouvé que les personnages principaux  manquaient parfois d'étoffe, de profondeur (pour le héros, Charlie Parker, c'est un peu normal car on en est à sa dixième aventure). Or, j'aime bien élaborer une représentation mentale des personnages pendant mes lectures, et là, j'e n'y suis pas parvenue. Bizarrement, certains personnages secondaires, ou qui font une brève apparition, m'ont semblé plus aboutis

J'ai eu l'impression que l'intrigue stagnait pendant les 3/4 de l'histoire. Et des personnages qui apparaissent pendant un chapitre ou deux, sans qu'on comprenne ce qu'ils apportent à l'intrigue. Dans les derniers chapitres, le rythme s'accélère (ouf , je n'ai pas lu tout ça pour rien) mais je m'attendais en partie à la résolution , et le reste m'a semblé tiré par les cheveux. Dit autrement, du remplissage ,puis des éléments qui viennent s'emboîter tant bien que mal parce qu'il faut bien justifier leur présence....

Bref, un thriller convenable, sans plus , le 10ème de la série..Peut être est-il temps pour John Connolly de passer à autre chose...


john-connoly.jpgL'auteur


John Connolly est né à Dublin en 1968. En neuf romans, dont L’Ange Noir et La Proie des ombres, ce journaliste à l’Irish Times a su imposer un univers noir, fantastique et poétique d’une grande originalité, à l’image de l’un de ses personnages-clés : Charlie Parker, détective privé hanté par le meurtre de sa femme et de sa fille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angélita 31/03/2012 17:55

J'ai été bien prise par ce roman