La nuit du renard de Mary Higgins Clark

Publié le par Stef

la-nuit-du-renard.jpgLa nuit du renard

de Mary Higgins Clark

Livre de Poche

Albin Michel (1979)

208 pages

(A stranger is watching, 1977)

Poolicier E.U

 

Résumé

 

Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l'enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers ? Un innocent va-t-il payer pour le crime d'un autre ? Une course contre la montre s'est engagée...

 

Mon avis: pas encore lu

 


mary-Higgins-Clark.jpgL'auteur

Tout d'abord secrétaire puis hôtesse de l'air, ce n'est qu'à la mort de son mari que Mary Higgins Clark se lance dans la rédaction de scripts pour la radio, puis de romans. Son premier ouvrage, une biographie de George Washington, est un véritable 'flop'. Elle décide alors d'écrire un roman à suspense, 'La Maison du guet', qui devient son premier best-seller. Encouragée par ce succès, elle continue à écrire, tout en s'occupant de ses enfants. A 45 ans, Mary Higgins Clark entre à l'université et en ressort diplômée de philosophie. En 1980, 'La Nuit du renard' obtient le grand prix de la littérature policière. Elle prend alors son rythme de croisière, et publie un titre par an, toujours accueilli avec le même succès par le public. Mary Higgins Clark connaît très peu de concurrents, mais partage la vedette avec sa propre fille, Carol, avec qui elle a notamment co-signé 'Trois jours avant Noël'. Celle que l'on appelle la 'reine du suspense' a fait, avec ses intrigues rythmées et bien ficelées, palpiter les coeurs des lecteurs du monde entier.

Commenter cet article