Le champ de personne de Daniel Picouly

Publié le par Stef

le-champ-de-personne.jpgLe champ de personne  .

de Daniel Picouly .
J'ai lu (1997)
Flammarion (1995)
377 pages
Roman, France

 

Résumé


" Je buvais de l'eau dans le caniveau avec Capi pour attraper la polio. J'avais lu que Garrincha, l'ailier droit du Brésil, avait eu la poliomyélite. Depuis, il a une jambe plus courte et c'est le meilleur dribbleur du monde. "

Avec une tendresse et une complicité nostalgiques, Daniel Picouly dresse le portrait d'un gosse, dans une banlieue parisienne des années 1950. Pour ce dernier, tout est prétexte à émerveillement. C'est d'abord un père chaudronnier à qui il prête une vie secrète ; c'est aussi le regard curieux qu'il porte sur une mère omniprésente et une douzaine de frères et de soeurs. Mais c'est surtout, au bout de la rue, entre un mur et un pan de ronces, un endroit anodin que la naïveté de l'enfance rend magique : le champ de personne...

Mon avis : Il me semble l'avoir lu à sa sortie

daniel picoulyL'auteur

 

Issu d'un milieu populaire, Daniel Picouly a grandi dans la banlieue parisienne entouré de douze frères et soeurs. Après des études de comptabilité, de gestion et de droit, il devient maître auxiliaire, puis en 1988, professeur de comptabilité en classe de BTS dans le 13e arrondissement parisien. En 1992 paraît, grâce à la collaboration de Daniel Pennac, son premier roman, 'La Lumière des fous', rapidement suivi de deux polars, 'Nec' et 'Les Larmes du chef'. Mais il faut attendre 1995 et le succès de sa saga familiale 'Le Champ de personne' pour qu'il s'impose en tant qu'écrivain. Depuis, tous ses écrits reçoivent un bel accueil du public et des critiques. Parmi eux, on peut citer 'L' Enfant léopard' - prix Renaudot 1999 - la bande dessinée 'Retour de flammes' en 2003, 'La Treizième Mort du chevalier' en 2005 ou encore 'Un beau jeudi pour tuer Kennedy' en 2006. D'abord présentateur de son 'Café Picouly' sur France 5, il est aux manettes du 'Café littéraire' de France 2 depuis septembre 2008.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article