Le festin de l'araignée de Maud Tabachnik

Publié le par Stef

le-festin-de-l-araignee.jpgLe festin de l'araignée

de Maud Tabachnik

J'ai lu

Viviane Hamy (1996)

285 pages

Thriller, FR

Résumé

 


Frontière du Mojave : Boulder City, le " trou du cul du Diable " comme disent les Indiens.
C'est là qu'ont disparu sans laisser de traces des familles de touristes qui se rendaient à Las Vegas. La police locale, puis le FBI ont effectué des recherches, mené une enquête. Sandra Khan, envoyée par le San Francisco News, s'empare des dossiers... Un chien sans maître, une poupée rendue par le sable, l'implacable présence du désert... L'angoisse et la peur vont crescendo dans la ville où les habitants, réveillés comme les serpents après la digestion, se liguent pour faire tomber l'étrangère et protéger un des leurs.

Mon avis : pas encore lu

Maud_Tabachnik.jpgL'auteur

 

Maud Tabachnik (née le 12 novembre 1938 à Paris) est une écrivaine française.
Elle entreprend des études secondaires générales et commerciales, mais elle se lance finalement dans une carrière de kinésithérapeute, après l'obtention de son diplôme en 1963. Elle exercera ce métier durant dix-sept ans, en se spécialisant en ostéopathie. Elle cesse son activité après une opération pour se mettre complétement à l'écriture.
Maud Tabachnik est une passionnée de cinéma, et surtout de lecture. Elle écrit son premier roman, La vie à fleur de terre en 1991. Ses thrillers politiques sont un coup de poing dans l'univers typiquement machiste des auteurs de polars.
Plusieurs de ses romans policiers se déroulent aux États-Unis, et mettent en scène le lieutenant de police Sam Goodman et la journaliste homosexuelle Sandra Khan (Le Festin de l'araignée, Gémeaux, Un été pourri, Le Tango des assassins, Mauvais frère).
Dans son roman La Mémoire du bourreau (2001), elle imagine les mémoires d'un officier SS. En 2005, J'ai vu le diable en face revient sur les meurtres de femmes de Ciudad Juárez. Elle est également l'auteur de New York, balafres.

Commenter cet article