Le Patrimoine et la Banque d'Olivier Chanteloup-Abdméziane

Publié le par Stef

le-patrimoine-et-la-banque.jpgLe Patrimoine et la Banque .

d'Olivier Chanteloup-Abdémziane .

Editions Persée (2010)

318 pages
Essai, Immobilier, France

 

Résumé

 Au début du XXe siècle, la promotion immobilière se pratique de manière spéculative dans le cadre d’une économie précapitaliste. Hardouin-Mansart, associé à des financiers comme LAW, édifie des immeubles place Vendôme à Paris. L’expansion de la construction en copropriété relativise la crise du logement qui atteint son paroxysme après la seconde guerre mondiale. Le développement de la construction relatif à l’offre de capitaux et à la demande de logements créé la promotion immobilière et la commercialisation des opérations. L’auteur développe, dans le cadre des parties qui caractérisent et définissent certains dossiers relatifs au Patrimoine et à la Banque, l’immobilier, l’urbanisme et l’aménagement, la gérance et la copropriété, la banque et l’assurance, la promotion immobilière et l’édification.


Mon avis

Estampillé essai sur sa couverture, ce livre s’apparente plus à un vade-mecum destiné à ceux qui s’intéressent de près ou de loin à ce qui touche l’immobilier et accessoirement la banque. Quatre des cinq parties constitutives de cet ouvrage traitent en effet d’immobilier sous différents aspects alors que les banques et les assurances sont regroupées dans une même partie de 45 pages.

Il est difficile de commenter ce livre de la manière habituelle. Un des aspects qui m’a le plus marqué est l’importance de l’architecture du livre , de sa forme , qui prend le pas sur le contenu qui lui est très concis.  Gros avantage : il est très facile de rechercher une « information » ici, tant celle-ci est structurée (chaque partie est découpée en chapitres, sections, sous-sections, paragraphes, etc) et en conclusion de ce livre, 20 pages sont nécessaires à la table des matières)

Pour ce qui est du contenu, je ne m’attarderai pas sur la partie Banque est Assurance que je connais peu. Comme je le disais en début de chronique, une grande partie du livre est consacrée à l’immobilier : la transaction, la gérance, la location, la copropriété mais aussi la promotion immobilière, l’urbanisme, et l’aménagement… moult concepts cités , parfois définis, qui peuvent servir de base pour une recherche d’information plus poussée dans d’autres ouvrages..

J’ai  relevé quelques petites erreurs :
Page 22 , dans le chapitre consacré aux diagnostics immobiliers : la loi Carrez n’est pas obligatoire pour la vente d’une maison individuelle (sauf si elle fait partie d’une copropriété horizontale). A rajouter depuis début 2011 (mais ce livre a été édité juste avant), le diagnostic d’assainissement individuel si la maison vendue n’est pas reliée au réseau collectif

P106 :  Depuis le 10 Février 2008, le montant du dépôt de garantie est au maximum d'un mois de loyer hors charges pour les locations vides, et non plus de 2 mois comme l’écrit l’auteur et comme, il est vrai , c’était le cas auparavant

P109 , dans la sous-section parlant de la révision des loyers , ce n’est pas l’indice INSEE  du coût de la construction qui sert de base à la révision du loyer, mais celui   l'évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers (LOI n°2008-111 du 8 février 2008 - art. 9 (V))

En résumé, un ouvrage qui a l’avantage de rassembler de nombreux concepts et qui constitue une bonne base de pistes pour aller plus loin


  Merci au site Les Agents Littéraires et aux Editions Persée pour leur confiance

Publié dans Immobilier

Commenter cet article