Le roman de la momie de Théophile Gautier

Publié le par Stef

le-roman-de-la-momie.jpgLe roman de la momie .
de Théophile Gautier  .
Livre de poche (1988)
288 pages
Ecrit en 1858
Classique, roman, historique, France

Résumé

L'Egypte des pharaons ! Il fallait tout le talent de Théophile Gautier, fondateur du Parnasse, ardent défenseur de Victor Hugo à la bataille d'Hernani, pour nous entraîner dans la tombe inviolée d'un pharaon de la vallée des Rois. Là, intacte, ayant l'apparence de la vie, apparaît une magnifique jeune fille, Tahoser. Un papyrus placé à côté d'elle explique l'énigme de la présence d'une femme dans le sépulcre destiné habituellement à un roi.

Roman d'amour, où la fiction se mêle à l'histoire, tous les personnages servent une intrigue qui est prétexte à nous faire revivre l'Egypte des Pharaons au temps de Moïse.
Par la suite de quelles mystérieuses cisronstances Tahoser, orpheline d'un grand prêtre, est -elle devenue le maître de l'Egypte ?


Mon avis : pas encore lu

theophile-gautier.jpgL'auteur

(Ecrivain français -1811-1872) Théophile Gautier fait ses études aux lycées Louis-le-Grand et Charlemagne. Il se lie avec Gérard de Nerval, qui l'introduit dans les milieux littéraires. Optant pour la poésie, Gautier fonde le 'Petit Cénacle' en 1830 et publie son premier recueil de Poésies. En 1833, un recueil de contes 'Les Jeune-France' et la préface de son premier roman 'Mademoiselle de Maupin' (1835) dénoncent avec esprit et véhémence les excès idéalistes du romantisme. Gautier est un fervent partisan des théories alors en vogue du culte de la beauté et de ' l' art pour l'art '. Toute son oeuvre illustra ce manifeste : 'Comédie de la mort' (1838), 'Émaux et Camées' (1852), 'Le Roman de la momie' (1857), 'Le Capitaine Fracasse' (1863). Outre cette recherche esthétique, Gautier fut aussi journaliste, critique littéraire et voyagea beaucoup visitant l'Espagne, l'Algérie, l'Orient et la Russie. On lui doit de nombreux récits fantastiques ainsi que la redécouverte de la poésie baroque du XVIIe siècle (Les Grotesques, 1844).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article