Les infortunes de la vertu de Sade

Publié le par Stef

les-infortunes-de-la-vertu.jpgLes infortunes de la vertu .
de Donatien-Alphonse -François de Sade, dit Marquis de Sade  .
Folio 2~€
123 pages
Ecrit en 1786
Classique, érotique,  France

Résumé

Infortunée Justine ! Orpheline, ingénue, vertueuse... La voilà lancée sans défense sur les chemins du vice. Non qu'elle soit elle-même pervertie, mais les caprices du sort, ou peut-être son incroyable soumission, l'exposent aux plus odieux tourments. Voyage infernal à l'issue duquel elle se retrouve dans un couvent. De pratiques abominables en exercices cruels, les moines libertins célèbrent alors de curieuse façon les mystères divins. Et la trop sage Justine, victime rêvée, ne sait qu'attiser leurs coupables désirs. Justine ne saurait décidément guérir de sa vertu. Est-ce pour cela que le ciel lui réserve une dernière surprise ?

Mon avis: Il me semble l'avoir lu il y a longtemps

sade.jpgL'auteur

(France 1740- 1814)  Longtemps réduit au statut d'écrivain pornographique, le marquis de Sade est aujourd'hui considéré comme une illustre figure du patrimoine littéraire français. Derrière sa plume érotique et amorale se cache la critique féroce de la société de l'Ancien régime. Elevé et éduqué chez les jésuites au collège de la cavalerie royale, Donatien Alphonse François de Sade passe une grande partie de sa vie en prison où il mourra. Ses moeurs et ses écrits - 'Les Cent vingt journées de Sodome ou l'école du libertinage', 'Justine ou les malheurs de la vertu' - étaient autant de provocations libertines et révolutionnaires que la société napoléonienne ne pouvait que réprimer. Héritier des Lumières, il fait de la renaissance philosophique de l'individu une apologie de la débauche, de la cruauté et de la satisfaction systématique de tous les vices. En projetant les fantasmes de l'homme, le marquis de Sade ouvre un pan nouveau de la littérature et influence nombre d'artistes, notamment les surréalistes et leur dénonciation des interdits culturels.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article