Les nouveaux contes de la cité perdue de Richard Bohringer

Publié le par Stef

les nouveaux contes de la cite perdueLes nouveaux contes de la cité perdue
de Richard Bohringer

Flammarion (mai 2011)

177 pages

Roman, France, Sénégal

 

Résumé

 

Des personnages attachants et magnifiques se retrouvent au comptoir du Bout du Monde, le bar de la 300ème Rue où se croisent ceux qui voudraient que la vie les fasse encore rêver et leur donne envie de l'aimer. Il y a là John, marié deux fois et deux fois abandonné. Ce n'est pas son vrai prénom mais certains soirs il préfère s'appeler John pour voir si ça fait revenir l'amour. Il y rencontre Solange qui vit sans sexe et sans petit ami. Sauf lorsqu'elle devient Betty, Betty qui aime l'amour et les hommes. Avec Paulo, ils ont en commun un immense savoir de l'ivresse, un dégoût du monde d'aujourd'hui voué au culte de l'argent, bouffi d'orgueil et de préjugés. Ensemble ils vont prendre la route pour conquérir de nouveaux territoires à l'abri des vanités et des malveillances de l'ancien monde.



Mon avis

Et dire que j'ai failli abandonner ce livre au bout de quelques pages, essayant de trouver en vain une trame logique (trop) à cette histoire ...Quelle grossière erreur
Alors qu'il suffit tout simplement de se laisser bercer, ou plutôt emporter par les mots de Bohringer, par ce style "à fleur de peau" si poétique et sensible.


Sorte de conte philosophique des temps modernes , partant d'un scénario aux accents post apocalyptiques, les nouveaux territoires, métaphore d'une société utopique, accueillent les nouveaux émigrants ayant quitté les anciens territoires (notre société, viciée et corrompue). Parmi ces migrants, Thierry devenu John, derrière lequel on reconnaîtra sans mal le double de Richard Bohringer " Voilà bien longtemps qu'il [John] n'avait fait l'acteur. Cela lui manquait. Il gardait ce sentiment secret. Il en avait honte. Il avait provoqué trop dedésamour entre lui et l'acteur. [...] John était un acteur très populaire. Il avait flingué sa carrière. Il avait pété les plombs. Paranoïaque tragique. Sans en être conscient. Absolu dans le bon comme dans le méchant. Il avait été rongé par la maladie dont il avait guéri. Trop tard. Sa mauvaise réputation était faite"(p44,45) Paulo , l'ami et patron du bistrot,  Au bout du monde , lieu central de ce conte, et les deux soeurs de Paulo, Solange et Betty "Solange dans Betty. Betty dans Solange .Solange vivait sans sexe et sans petit ami. Betty aimait l'amour et les hommes "(p11) ou peut être ne font-elles qu'une

Au comptoir du Bout du monde, hommes et femme rêvent de reconstruire un nouveau monde, tout en ayant un oeil sur le petit écran qui leur renvoie le nouvelles des vieux territoires(avec un clin d'oeil à l'actualité  et la  révolution de printemps en Tunisie).

Un livre intime et engagé derrière un texte à lire comme un poème, une écriture sensible sans sensiblerie,  un très bon moment .

Et merci aux Editions Flammarion

richard-bohringer.jpgL'auteur


Richard Bohringer est comédien (césar du meilleur acteur pour Le grand chemin de Jean-Loup Hubert en 1984, césar du second rôle pour L'addition de Denis Amar en 1985, 7 d'or du public pour le téléfilm Un homme en colère de Didier Albert en 1997). À ce jour il a joué dans 120 films et 50 téléfilms. C'est beau une ville la nuit le film réalisé, produit, interprété et adapté de son livre par Richard Bohringer a reçu Le Prix d'interprétation et du premier film au Festival « Lumières de Safi » au Maroc. Également dramaturge, éditeur, scénariste, producteur, musicien, chanteur. Écrivain, chez Denoël : auteur de C'est beau une ville la nuit (1988), Le Bord Intime des Rivières (1994) ; chez Flammarion : L'Ultime conviction du désir (2005) ; chez Arthaud : Carnets du Sénégal (2007) et Bouts Lambeaux (2008). Sont également parus chez Flammarion en 2009 Zorglub suivi de Les girafes et en 2010 Traîne pas trop sous la pluie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article