Les racines du mal de Maurice G. Dantec

Publié le par Stef

les-racines-du-mal.jpgLes racines du mal

de Maurice G. Dantec
Folio ( 1999)

Gallimard (1995)

753 pages
Thriller, France


Résumé

Andreas Schaltzmann est persuadé que les habitants de la planète Vega sont installés dans son quartier, à Vitry-sur-Seine, et étendent leurs ramifications jusqu'aux plus hautes sphères de l'État. Paranoïaque, l'homme décide de vider ses comptes en banque et ses chargeurs de revolvers ; il se lance dans une cavalcade meurtrière à travers la France. Arrêté, il apprend qu'on lui attribue des crimes qu'il n'a pas commis. Un trio de scientifiques persuadé de son innocence traquera les véritables tueurs grâce à un ordinateur de type supérieur, baptisé "neuromatrice" qui fonctionne comme un cerveau humain mais à une vitesse surmultipliée.

 

Mon avis Lu quasi d'une traite il y a quelques années.  Une énorme claque. Je relirai , c'est certain


maurice-g-dantec.jpgL'auteur: 

 

Né en 1959 à Grenoble, Maurice G. Dantec se consacre à l'écriture depuis 1990 et vit actuellement au Canada. C'est un amateur impénitent de science-fiction, de romans noirs, de métaphysique et de rock'n roll.
Complexe et provocateur à souhait, Maurice Dantec fait partie de ces artistes qui fascinent autant qu'ils irritent. Devenu l'un des plus grands écrivains de science-fiction, le romancier place l'engagement au coeur de chacun de ses écrits. Lecteur assidu de Deleuze et Nietzsche, l'auteur fait part de ses réflexions sur le monde contemporain à travers des polars d'anticipation qui mêlent les thèmes du clonage, du pouvoir ou encore de l'intelligence informatique. Des sujets qui lui permettent de coucher subtilement sur papier son ras le bol de l'Europe et de ce qu'il considère comme la perte de sa culture. La SF épouse ainsi enquêtes et thriller dans ses célèbres 'Villa Vortex', 'Les Racines du mal', et 'La Sirène rouge'. Ce dernier est d'ailleurs porté sur grand écran en 2002. Six ans après, c'est son mystique 'Babylone Babies' qui se voit adapté pour le 7e art par Mathieu Kassovitz. Libre penseur et maître du néo-polar, Maurice Dantec impose son propre style dans une oeuvre visionnaire mais controversée en raison de ses prises de position douteuses.

 

Commenter cet article

mazel 21/05/2011 20:59


en attente de lecture chez moi...
envie d'une lecture/re-lecture commune ?
bises