Leviathan T1: Leviathan de Scott Westerfeld

Publié le par Stef

leviathan-westerfeld.jpgLeviathan T1: Leviathan

de Scott Westerfeld
Pocket jeunesse (septembre 2010)
440 pages
Collection 13 ans et plus


Résumé (éditeur)

1914. Aventures et histoire d'amour dans une Europe réinventée.

« - Chargez le canon ! rugit maître Klopp.
Alek se retrouva projeté dans le siège du commandant tandis que la machine s'ébranlait. Il s'efforça de boucler ses sangles, mais une pensée terrible l'occupait tout entier et lui engourdissait les doigts.
S'ils essayent de me tuer... c'est que tout est vrai.
Le comte Volger s'accroupit près de lui, criant pour couvrir le vacarme des moteurs et des coups de canons.
- Voyez le bon côté des choses, Alek. Si on vous tire dessus, c'est bien que vous représentez une menace pour le trône ! »

 

 1914. A l'aube de la Première Guerre mondiale. D'un côté, les darwinistes (Anglais, Français),adeptes du tout biologique et rois de la manipulation génétique. De l'autre, la civilisation ultra-mécanique, les clankers (Allemands, Autrichiens.) La guerre éclate avec l'assassinat del'Archiduc François-Ferdinand. Alek, son fils, menacé lui-aussi de mort, prend la fuite sur un robot de combat bipède bardé de mitrailleuses. Il réussit à rejoindre la Suisse et se cache dans un vieux château en ruines. Pendant ce temps, la jeune Ecossaise Deryn Sharp, orpheline, s'habille en garçon et se fait engager dans l'Air Service (forces aériennes britanniques.) Après un premier vol d'essai mouvementé aux commandes d'une méduse volante, elle rejoint l'équipage du Léviathan, sorte de baleine géante gonflée à l'hydrogène. A son bord, un chargement biologique, classé secret défense. Ils volent vers Constantinople, mais les Allemands les attaquent et le Léviathan s'écrase dans les Alpes. C'est là que Deryn, toujours déguisée en homme, fait la rencontre explosive d'Alek...

Mon avis :

C'est avec grand plaisir que j'ai pu lire ce roman en avant première et je remercie chaleureusement les éditions Pocket Jeunesse pour leur confiance.

Tout d'abord , et une fois n'est pas coutume, je vais insister  sur l'aspect visuel de l'objet-livre car la couverture, aux dominantes métalliques, dorées et rouge est vraiment très belle.

Contrairement à l'univers dystopique des Uglies (dont j'ai lu le 1er tome il y a quelques mois), on est ici dans un réécriture de l'Histoire et donc une uchronie., panachée de steampunk.

 

 

Nous sommes en Europe en 1914. L'Europe est divisée entre les puissances Clankers, géographiquement Allemagne et Autrich- Hongrie, qui ont pris le parti du tout mécanique, de grosses machines , des sortes de tanks à pattes (mécanopodes)  

 

leviathan-smsbeowulf.jpgtandis que la partie ouest de l'Europe dont le Royaume Uni, regroupe les puissances Darwinistes ; Scott Westerfeld part du postulat , dans ce roman, que Darwin invente l'ADN et qu'il a apprit à manipuler ces "fils de vie". Les darwinistes possèdent  des espèces hybrides dont le Leviathan, une sorte de gigantesque baleine volante ,résultat de la combinaison  d'une multitude d'espèces, et gonflé grâce à l'hydrogène des organismes vivants le constituant.

 

leviathan-leviathan.jpg

 

Les héros de ce livre sont deux adolescents: Alek, le fils (inventé) de  l'archiduc d'Autriche- Hongriee François Ferdinand  et sa femme Sophie, et Deryn, une jeune anglaise férue d'aéronautique.
Pendant la moitié du livre , nous suivons séparément nos 2 héros, puis leurs destinées se rejoignent.

Le 28 juin 1914 , les parents d'Alek sont assassinés  à Sarajevo( ce qui fut, dans la réalité, l'élément déclencheur de la Première Guerre Mondiale. ). Alek est contraint de fuir son château de Prague, accompagné par le comte Volger , son maître d'armes et Otto Klopp , son maître de mécanique, et deux autres hommes. A bord d'un mécanopode, ils rejoignent un vieux château niché dans les Alpes Suisses.

Parallèlement, Deryn, déguisée en garçon et sous le pseudo de Dylan, se fait enrôler dans les forces aériennes britanniques et par un concours de circonstances se retrouve à bord du Leviathan, en partance pour récupérer un(e) scientifique ,  le Dr Barlow et sa cargaison de la plus haute importance afin de  les convoyer jusqu à Constantinople.

 

 

leviathan-carte.jpg

Mais sur le vieux continent, la guerre est déclarée et lors de son survol des Alpes, le Leviathan se fait attaquer par les allemands et s'écrase sur un glacier, à proximité du Château où se cachent Alek et ses amis......

 

Je me suis régalée à lire ce bouquin, même si j'ai passé de loin l'âge de prescription.
Les personnages sont travaillés. La jeune Deryn/Dylan qui fait tout pour que ses compagnons de voyage ne découvrent pas son identité est une héroïne  garçon manqué, au langage cru, extrêmement sympathique , et qui devrait plaire aux ados. Quant à Alek, qui lui veut également cacher sa véritable identité de prince, il est un peu plus maladroit à ce jeu là et est un jeune garçon que j'ai trouvé très attachant.

J'ai trouvé très intéressant la façon dont l'auteur exploite les thèses évolutionnistes de Darwin pour inventer ces darwinistes, qui grâce à des manipulations génétiques, ont crée des "êtres vivants hybrides " en réponse à leur besoin.
Une scène assez marrante est celle où Deryn se trouve face "la plus étrange fabrication animale " qu'elle ait jamais vue, tenue en laisse par le Dr Barlow qui s'avère être un thylacine, plus connu sous le nom de Diable de Tasmanie , et dont elle se demande "quels sont les fils de vie" (alors que c'est un animal , certes étrange, mais complètement naturel)
Thylacine.jpg
Une des questions sous-jacente posée par l'auteur est finalement: vaut -il mieux utiliser la technologie brute ou adapter la nature à ses besoins?La dernière partie du livre , durant laquelle Alek, Deryn, et leurs équipages d'origine respectifs vont apprendre à unir les savoir- faire des deux puissances pour remettre en vol le Leviathan, laisse entrevoir une réponse alternative.

J'attends la suite avec impatience : le tome 2 Béhémoth devrait sortir en septembre 2011 et le 3, Goliath , en septembre 2012

 C'est avec grand plaisir que j'ai pu lire ce roman en avant première et je remercie chaleureusement les éditions Pocket Jeunesse pour leur confiance

J'attire l'attention également sur les illustrations de Keith Thompson qu'ont peut retrouver sur son site, avec d'autres ICI

 

Note 17/20; j'ai adoré

Publié dans Jeunesse (chroniques)

Commenter cet article

mallou 17/09/2010


Il me tente beaucoup celui là et tu me donnes bien envie.


Sita 19/09/2010


Je n'ai lu qu'un roman de Scott Westerfeld, mais j'ai beaucoup apprécié sa plume et ses idées.
Celui-ci me tente également, surtout après avoir lu ton avis enthousiaste !


Flo_boss 23/09/2010


Wow, ça donne envie!!! Je me le note. Est-il déjà sorti en librairie?


Karine:) 07/10/2010


Tiens, j'ai manqué ce billet, moi? J'aime beaucoup cet auteur, pourtant... et l'époque m'intéresse. alors je note!


David 28/11/2010


Période passionnante, lecteur tenu en alerte à chaque page, illustration rappelant Jules Verne. A lire absolument