Manon Lescaut d'Antoine -François Prévost (dit Abbé Prévost)

Publié le par Stef

manon-lescaut.gifManon Lescaut
L'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut
d'Antoine-François Prévost (Abbé Prévost)
Livre de poche
Ecrit en 1753
Classique, France

Résumé

Alors qu'à dix-sept ans, il s'apprête à quitter Amiens où il achève ses études de philosophie, des Grieux voit arriver le coche d'Arras. Une jeune fille en descend, si charmante qu'il s'avance vers elle pour l'interroger : ses parents l'envoient pour être religieuse, et elle sait qu'elle va être malheureuse. Décidé à l'arracher à la tyrannie de ses parents, il la loge dans une hôtellerie dont le maître lui est dévoué et le lendemain, à la pointe du jour, tous les deux partent pour Paris.
Lorsqu'elle s'est tragiquement achevée, des Grieux fait le récit de sa tumultueuse liaison avec Manon au marquis de Renoncour qui la rapporte dans ses Mémoires que Prévost fait paraître au mois de mai 1731. C'est ainsi la voix même du chevalier que nous entendons, c'est l'émotion qu'il éprouve à raconter et à revivre ce qu'il a vécu qui nous touche - et sa parole fait entendre des accents si vrais que l'on a pu croire que Manon et des Grieux avaient véritablement existé, ou que l'abbé Prévost transposait un moment de sa propre vie. Mais le réalisme poignant de ce récit traversé de souffrances, de cette histoire où le plaisir se vit, s'achète, et conduit à la mort, n'est redevable qu'à l'art éblouissant de l'auteur.

Mon avis
: Pas encore lu

Abbe_Prevost.pngL'auteur

(1697- 1763) L'enfance d'Antoine-François Prévost est dramatiquement marquée du deuil de sa mère et de sa soeur. Rapidement s'y ajoute le conflit avec le père, au sujet de l'école des Jésuites où il est envoyé contre son gré d'abord, puis au sujet d'une maîtresse. Instable, il tente l'armée puis les mondanités de Londres et d'Amsterdam, deux villes dont il est expulsé pour inconduite. Il prononce enfin ses voeux en 1721. Devenu bénédictin, il se distrait par l'écriture, avant de se défroquer. Peu après la parution de son 'Histoire de Monsieur Cleveland' et de son 'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut', il lance un périodique littéraire 'Le Pour et le Contre'. Emprisonné pour dettes, le voilà réduit à solliciter la grâce papale et à reprendre la soutane, sans cesser pour autant d'écrire et de fréquenter les philosophes. Ses ouvrages, aussi rocambolesques que son existence, ont suscité le scandale de par les portraits qu'il y trace, souvent ceux d'hommes que l'amour a menés à la déchéance. Ils ont aussi fondé une nouvelle sensibilité, axée sur le drame et le pathos.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article