Ô humanité ! de Vera Feyder

Publié le par Stef

O-humanite-.gifÔ humanité !
de Vera Feyder
Le grand Miroir (2008)
119 pages
Nouvelles, Belgique

 

Résumé

L'amitié entre Barnem et la petite Liza se brise contre les heurts de la guerre.
Marceline se blesse mortellement en tournant la page d'un livre. Un cri dans la montagne éloigne définitivement Alba de Logan. Ces trois récits, bornes fondamentales dans l'œuvre de Vera Feyder, parlent de la foi perdue en l'humanité. Innocence condamnée. Êtres fracassés à l'intérieur. Amour rattrapé par un passé qui en obscurcit le cours. Nulle destinée qui ne soit hantée par les relents de l'Histoire.
Pourtant, contre ce fatum écrasant l'homme, une écriture libre et magistrale s'élève vaillamment comme un salut. Une grâce récoltée dans l'ignoble. Ces trois récits se lisent comme des chants désespérés transcendant le malheur. Les mots ou la mémoire des naufragés. Ô personnages ! Ô humanité

Mon avis : pas encore lu


Vera-Feyder.jpgL'auteur


Née en 1939 à Liège (Belgique), Vera Feyder, découverte par Simone de Beauvoir avec son premier récit Un jaspe pour Liza (Les Temps Modernes, 1965), n'a cessé depuis d'écrire des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, assortis de nombreux prix, dont le Rossel, en 1977 pour La derelitta, qui deviendra un film en 1983.
Elle a publié au Grand Miroir Un manteau de trous (2005) et L'éventée (2007). Ainsi que La bouche de l'Ogre, prix Amnesty Littérature 2003.

Commenter cet article