Plateforme de Michel Houellebecq

Publié le par Stef

Plateforme.gifPlateforme
de Michel Houellebecq

Flammarion (2001)

370 pages

Roman, France

Résumé

 
" Mon père est mort il y a un an. Je ne crois pas à cette théorie selon laquelle on devient réellement adulte à la mort de ses parents ; on ne devient jamais réellement adulte. Devant le cercueil du vieillard, des pensées déplaisantes me sont venues. Il avait profité de la vie, le vieux salaud ; il s'était démerdé comme un chef. "T'as eu des gosses, mon con... me dis-je avec entrain ; t'as fourré ta grosse bite dans la chatte à ma mère." Enfin j'étais un peu tendu, c'est certain ; ce n'est pas tous les jours qu'on a des morts dans sa famille. J'avais refusé de voir le cadavre. J'ai quarante ans, j'ai déjà eu l'occasion de voir des cadavres ; maintenant, je préfère éviter. C'est ce qui m'a toujours retenu d'acheter un animal domestique. Je ne me suis pas marié, non plus. J'en ai eu l'occasion, plusieurs fois ; mais à chaque fois j'ai décliné. Pourtant, j'aime bien les femmes. C'est un peu un regret, dans ma vie, le célibat. C'est surtout gênant pour les vacances, Les gens se méfient des hommes seuls en vacances, à partir d'un certain âge : ils supposent chez eux beaucoup d'égoïsme et sans doute un peu de vice ; je ne peux pas leur donner tort. "

Mon avis : il me semble l'avoir lu, mais je n'en suis pas sûre

 

Michel HouellebecqL'auteur

 

Figure controversée mais néanmoins très renommée de la littérature contemporaine française, Michel Houellebecq se fait connaître avec des oeuvres provocantes telles que 'Extension du domaine de la lutte' ou 'Plateforme'. Ses oeuvres multiples, traitent avec un accent toujours polémique de thèmes comme la solitude, le détachement du monde, l'absurdité de la vie professionnelle ou la misère sexuelle.
Une rencontre décisive bouleverse son parcours : Michel Bulteau, directeur de la Nouvelle Revue de Paris, lui propose de participer à la collection des 'Infréquentables' qu'il a créée aux éditions du Rocher. Michel Houellebecq publie en 1991 la biographie de Howard P. Lovecraft, 'Contre le monde, contre la vie', et collabore à de nombreuses revues dont Les Inrockuptibles. Il devient secrétaire administratif à l'Assemblée nationale et signe 'Rester vivant', puis son premier recueil de poèmes 'La Poursuite du bonheur' (1992), récompensé par le prix Tristan Tzara.
Quelques années plus tard, en 98, il reçoit le prix Novembre pour 'Les Particules élémentaires'.
En 2005, il sort 'La Possibilité d' une île', pour lequel il reçoit le prix Interallié, qu'il adapte lui-même au cinéma en 2008, avec notamment Benoît Magimel.
En 2010, après trois échecs consécutifs, il reçoit le Prix Goncourt pour 'La carte et le territoire'.

Commenter cet article