Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis

Publié le par Stef

pourquoi-j-ai-mange-mon-pere.jpgPourquoi j'ai mangé mon père
de Roy Lewis

Pocket

Actes Sud (1990)
187 pages
(What we Did the father/ the Evolution Man, 1960)
Roman, Angleterre


Résumé

Ernest, un jeune homme préhistorique du Pléistocène moyen raconte les aventures de sa famille et en particulier de son père Édouard, féru de sciences et pétri d'idées généreuses. Pour échapper aux prédateurs de l'Afrique orientale, Édouard invente successivement le feu, les pointes durcies à la flamme, l'exogamie et l'arc. Seul l'oncle Vania voit cette débauche de progrès d'un mauvais œil et ne se prive pas de critiquer Édouard, en profitant toutefois de ses dernières trouvailles : si son cri de ralliement est « Back to the trees! », il le pousse volontiers auprès d'un foyer rassurant.
Le reste de sa famille est également inventif : la mère découvrira la cuisson des aliments alors que Ernest et ses frères se distingueront chacun à leur manière, tel William, qui tentera de domestiquer un chien, Alexandre qui à l'aide de morceaux de charbon dessinera des images contre les rochers ou encore Oswald qui poussera, en bon chasseur, la famille à la vie nomade.
L'incendie accidentel de la savane, le don du feu à des tribus adversaires, puis la découverte de l'arc donnent lieu à de nombreuses controverses conduisant au dénouement tragique qui justifie le titre français.

Mon avis :
pas encore lu

Roy-Lewis.jpegL'auteur


(ANgleterre, 1913-1996) De Roy Lewis, nous savons peu de choses en somme : qu’il est né le 6 novembre 1913, qu’il a fait ses études à Birmingham puis à Oxford, qu’il a intégré la célèbre London School of Economics puis qu’il a mené une carrière de journaliste et de sociologue.
Après s’être marié, il part en 1938, à l’âge de 19 ans, visiter le monde en compagnie de son épouse. Tous deux vivent alors de son travail de pigiste. La guerre les surprend alors qu’ils sont en Australie ; c’est pourquoi ils ne reposeront les pieds sur le sol anglais qu’en 1946.
Roy Lewis est l’auteur de plusieurs romans qui ont reçu un écho plus favorable en France et en Italie que chez ses compatriotes : Le dernier roi socialiste, Mr Gladstone et la demi-mondaine et Pourquoi j’ai mangé mon père, tous publiés aux éditions Actes Sud.
L’idée de Pourquoi j’ai mangé mon père, roman publié en Angleterre en 1960 sous le titre original The Evolution Man puis traduit en France par Vercors et Rita Barisse en 1990, a été involontairement soufflée à Roy Lewis par un célèbre anthropologue, son ami Louis Leakey, qui lors d’une conversation dansa devant lui pour évoquer de façon parlante des peintures rupestres. C’est alors que la vertu comique de la représentation de l’évolution de l’homme préhistorique lui serait apparue.
Roy Lewis est mort à 82 ans le 9 octobre 1996.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvain 12/06/2011 18:43


dis moi si tu l'aimes