Sex and the city de Candace Bushnell

Publié le par Stef

sex-and-the-city.jpgSex and the city
de Candace Bushnell
Livre de Poche (2003)
Albin Michel, ( 2000)
286 pages
(Sex and the city, 1996)
Chick-lit, E.U

Résumé

Elles sont journalistes, marchandes d'art, avocates, responsables des relations publiques. Elles ont tout pour plaire : jeunes, jolies, brillantes, sexy, indépendantes. Tout, sauf ce qu'elles cherchent désespérément : le partenaire idéal. Dans la jungle new-yorkaise, les places au soleil sont chères, Sex and the City en témoigne. Devenue un livre-culte avant d'inspirer une série télévisée, cette chronique à la fois hilarante et terrifiante des moeurs amoureuses et sexuelles de l'élite de Manhattan met l'Amérique WASP en émoi. Il est vrai que Candace Bushnell, journaliste branchée du New York Observer, n'hésite pas à bousculer le " sexuellement correct " de rigueur, en narrant en toute impudeur les aventures de ses contemporaines, leurs états d'âme et leurs frasques sexuelles. Ou du moins, ce qu'il en reste... Bienvenue dans l'ère de l'innocence perdue : un regard lucide et impitoyable sur une société qui fout décidément le camp.


Mon avis :
toujours pas lu!!


candace-Bushnell.jpgL'auteur

 

Entre glamour et voyeurisme, Candace Bushnell est l'un de ses auteurs qui ont bâti leur univers sur un seul et unique sujet de base : la jet-set new-yorkaise. N'en déplaise à certains, qui jugent ses considérations futiles et agaçantes, ses ouvrages - 'Quatre Blondes', 2001, 'Haut de gamme', 2004, 'Lipstick Jungle', 2006 - se vendent comme des petits pains ; la plupart sont d'ailleurs des best-sellers internationaux. Son premier livre, 'Sex and the City' (2000), a connu un succès tel qu'il a été adapté en une série télévisée devenue culte. Ce monde auquel Candace Bushnell s'intéresse est un peu le sien. Journaliste 'branchée', elle a travaillé pour le New York Observer et Vogue. Elle en a vu long sur les trentenaires libérées et superficielles, cherchant à tout prix à cacher le vide de leur existence. Et c'est avec une ironie mordante qu'elle brise le mythe, révélant les bassesses de ce milieu, avec un don pour 'saisir la vérité qui tue', comme l'a souligné l'écrivain Bret Easton Ellis. En résumé, Candace Bushnell est un peu comme la télé-réalité : un phénomène de société auquel tout le monde - ou presque - adhère sans vouloir l'avouer.

Commenter cet article