Tout ce que j'aimais de Siri Hustvedt

Publié le par Stef

tout-ce-que-j-aimais.jpgTout ce que j'aimais

de Siri Hustvedt
Babel (2005)
Actes Sud (2003)
456 pages
(What I loved,2003)

Roman, E.U


Résumé

Deux couples amis devenus inséparables dans les années soixante-dix à New York sont frappés par le même malheur, l'un perd tragiquement son fils, l'autre le voit dériver dans la toxicomanie. Le roman d'une génération peut-être trop confiante qui perd ses illusions, décrite avec un mélange de lucidité extrême et de sensibilité poignante.


Mon avis :

Siri-Hustvedt.jpegL'auteur

Epouse du célèbre auteur Paul Auster, Siri Hustvedt n'a rien à envier à la réputation de son mari. En effet, l'écrivain issue d'une famille norvégienne, titulaire d'un doctorat de littérature anglaise, signe une oeuvre considérable, saluée depuis les premières nouvelles parues dans The Best American Short Stories en 1990 et 1991. Ses premiers romans 'Les Yeux bandés', paru en 1996 en France et 'L' Envoûtement de Lily Dahl' annoncent déjà la singularité d'une oeuvre complexe, enrichie par des romans comme 'Tout ce quej'aimais', publié en 2003. Hantés par la ville de New York et le questionnement identitaire, les textes de Siri Hustvedt font échos aux bouleversements majeurs de la société contemporaine comme en témoigne 'Elégie pour un Américain', qui évoque la tragédie du 11 Septembre. 'Plaidoyer pour Eros', paru en France en 2009, est une exploration de sa propre vie et de son rapport à l'écriture, un regard sur soi et sur les méandres de la création qui constitue le socle fondamental de l'ensemble de son oeuvre. Egalement poète et essayiste, l'auteur exprime sa passion pour la peinture avec 'Les Mystères du rectangle : essais sur la peinture' publié en 2006. Editrice et traductrice, Siri Hustvedt est un véritable pilier de la scène littéraire new-yorkaise et américaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article