Un amour de Dino Buzzati

Publié le par Stef

un-amour.jpgUn amour  .
de Dino Buzzati  .
Pocket
1ere edition FR Robert Laffont 1964
273 pages
(Un amore, 1963)
Roman , Italie

Résumé

C'est dans une maison de rendez-vous milanaise où il a ses habitudes que l'ingénieur Dorigo rencontre Laïde, la petite putain aux cheveux noirs. Pour ce quinquagénaire cultivé, trop sensible et timide avec les femmes, c'est la découverte soudaine de la passion, un bouleversement de l'esprit et des sens. Dès lors, la machine à souffrir est lancée, alimentée par une incurable angoisse. Cette fille banale, cet être de fuite et de mensonge devient sa drogue, son enfer, l'objet d'une folie où il s'enferme avec délice et désespoir. Dorigo peut-il échapper à l'autodestruction ? Accepter Laïde telle qu'elle est, avec ses turpitudes, sa cruauté mais aussi son innocence et sa secrète pudeur ?

Mon avis  : Lu il y a pas mal d'années à la suite du K et du Désert des Trartares. J'avais beaucoup aimé.

dino-buzzati.jpgL'auteur

( Italie, 1906-1972)  Ecrivain de renommée mondiale, Dino Buzzati s'est d'abord fait connaître du public italien en tant que journaliste au Corriere della Sera, le plus grand quotidien du pays. Son goût pour le bizarre et le merveilleux transparaît déjà dans ses reportages. Il s'inspire de son lieu de travail pour imaginer certains décors de son premier roman, 'Le Désert des Tartares' (1940). Les boyaux du fort Bastiani correspondent ainsi à l'escalier tortueux qui conduit à son bureau. L'originalité de ses oeuvres tient sans doute à l'univers si particulier qu'il parvient à créer. Sous la plume de Dino Buzzati, la moindre banalité prend un caractère étrange. Alors que le quotidien est rattrapé par le fantastique, l'homme réalise la fragilité du monde qui l'entoure (' Le Rêve de l'escalier', 1973). S'il est plus célèbre pour ses romans, le talent de Dino Buzzati ne se limite pourtant pas à ce genre littéraire. Il a également écrit des poésies, des scénarios, des textes pour le théâtre ainsi que des livrets d'opéra.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article