A l'encre de Chine - Livre 1 de Christian Lejalé

Publié le par Stef

a-l-encre-de-chine.jpgA l'encre de Chine - Livre 1

de Christian Lejalé
Editions Imagine &Co (21 septembre 2011)

209 pages

Roman, Histoire, Chine, France

 

Résumé

1860. Après trois mille ans d'histoire, le Céleste Empire s'effondre.
Seul le Maître peut encore venir à bout des maux qui le rongent. Pour détruire ce vice empereur de Chine qui conteste son pouvoir, l'impératrice Ts'eu-hi va utiliser le plus terrifiant des poisons : l'amour.
Sacrifier l'Empire ou sauver celle qu'il aime, le Maître n'a pas d'autre choix. En essayant de sortir de ce piège machiavélique, il va entraîner Yuna, sa fille, dans la plus bouleversante des épopées.
Des guerres de l'opium à l'incendie du palais d'Été, et à la révolte des Boxers, les derniers soubresauts du Céleste Empire racontés par une femme qui, au soir de sa vie, entreprend de dire toute la Chine en une histoire si vraie qu'elle en paraît incroyable.

Mon avis


Dans ce livre, paru initialement en octobre 2010 en version illustré , toujours aux Editions Imagine & Co, Christian Lejalé nous entraîne en Chine sur les traces de "Celle qui danse avec le vent". Christian Lejalé, en 1977,  alors qu'il se promène dans la Cité Interdite, croise le chemin de celle qui fut une figure emblématique  de la révolution chinoise et dont le père eut un rôle primordial dans l'histoire de la Chine, égal d'un empereur bien qu'il ne le fût pas.

Ce livre est le fruit d'un enquête de près de 30 ans .Écrit comme un roman,ce n'est qu'en recherchant sur internet des éléments pouce billet que je me suis rendue compte que cette histoire était vraie, même si elle parait extrêmement romancée.

Ce tome 1 est principalement consacré aux ancêtres de Yuna et à l'histoire de la Chine du XIXeme siècle.

J'ai aimé le portrait de l'impératrice douairière Cixi (Ts'eu-hi  , qui régna sur l'Empire céleste de 1861 à 1912, et qui apparaît ici comme une femme manipulatrice, sûrement très intelligente et capable des coups les plus bas et monstrueux pour arriver à ses fins et assouvir ses désirs de vengeance. Le Maître, père de l'héroïne , est un homme énigmatique. Quant à Yuna, la fille du Maître, "Celle qui danse avec le vent', elle n'apparaît que dans le dernier tiers du livre . Née fille, mais dont l'identité sexuelle fut cachée pour éviter qu'elle ne soit tuée à sa naissance; Yuan la journée en public, Yuna le soir. Ce sont ses années d'enfance qu'on va suivre ici, élevée dans un petite village par une nounou aimante , sa mère ayant été exilée à la naissance de Yuna par l'impératrice Ts'eu-hi et son père parti servir le destin de son pays, un héros aux yeux de la petite fille; ce n'est qu'à 7 ans qu'elle fera la connaissance de ce dernier

Le style de Christian Lejalé , particulièrement travaillé, donne à cette lecture une impression de lenteur et de flottement qui m'a parfois dérangée car j'avais l'impression de ne pas avancer. Le dépaysement est total.
Ce n'est pas le genre de roman  vers lequel je serais allée de moi-même, n'étant pas réellement attirée par  la Chine et son histoire, mais au final j'ai apprécié cette lecture qui m'a fait découvrir quelques pans de l'histoire de ce pays que je ne connais que trop peu 


Merci aux Editions Imagine & Co, et à leur attaché de presse Gilles Paris pour cette avant première qui paraîtra le 21 septembre 2011

Le tome 2 est prévu pour le 24 janvier 2012

 

christian lejaléL'auteur

 

Né en Bretagne d'une famille d'origine irlandaise, Christian Lejalé a hérité des Celtes un goût prononcé pour l'imaginaire et les voyages. En 1982, après deux expositions photographiques présentées à Paris, en Haute-Savoie et en Bretagne, Christian Lejalé oriente ses activités de créations vers de grands spectacles. Il collabore avec le compositeur irlandais Shaun Davey pour le Brendan voyage, spectacle mêlant orchestre symphonique et images géantes auquel les cinq mille spectateurs du Festival Interceltique de Lorient et du festival des Tombées de la nuit de Rennes font un triomphe. Deux ans plus tard, c'est avec le compositeur grenoblois Henry Torgue que Christian Lejalé crée Mémoire des écumes, spectacle qu'il produit avec le même succès et qui sera prolongé par un livre et un disque. En 1985, Christian Lejalé crée ce qui deviendra Imagine & Co et se consacre principalement au cinéma. Producteur, scénariste et réalisateur, ses films sont régulièrement primés dans les festivals et font l'objet de nombreuses diffusions en télévision. En 1990, il reçoit le grand prix du court-métrage du Festival du film policier de Cognac pour Boomerang. L'année suivante, il tourne Loulou Graffiti (avec Anémone et Jean Reno). Ce long-métrage de fiction, diffusée avec succès en France est ensuite vendue dans quatorze pays. En 1995, Christian Lejalé signe son premier roman Docker (Denoël) qui obtient le prix des Lycéens de Marseille et le prix René Fallet. Suivent en 1997 Les Abîmes (Denoël), et en 2002 L'Éclipse rouge, (Flammarion) qui reçoit le prix du Salon du livre d'histoire de Senlis. Poursuivant une double activité littéraire et cinématographique, Christian Lejalé écrit, produit et réalise une douzaine de films documentaires entre 1997 et 2010. Il signe également chez Flammarion le très remarqué beau livre Trois étoiles de mer consacré au grand cuisinier Olivier Roellinger. Vendu à plus de dix mille exemplaires ce beau livre est couronné par le prix Antonin Carême. En 2010, Christian Lejalé étend les activités d'Imagine & Co à l'édition. Trois beaux livres sont publiés : Bourgeon Le Passager du vent, Voyage aux pays des merveilles avec Olivier Roellinger et À l'encre de Chine – Edition originale, illustrée de calligraphies et sceaux chinois.

Christian Lejalé sillonne la planète depuis dix ans pour enrichir la matière de romans, beaux-livres et films, qui ont en commun d'être ouverts sur le monde et seront publiés à intervalle réguliers dans les années qui viennent.

Commenter cet article