Faute de preuves d'Harlan Coben

Publié le par Stef

faute-de-preuves.jpgFaute de preuves
d'Harlan Coben
Belfond noir, collection Harlan Coben (mars 2011)
380 pages

(Caught, 2010)
Thriller, E.U

Résumé

Une adolescente qui disparaît, une journaliste qui traque les prédateurs sexuels, une petite ville qui cache les secrets les plus inavouables... .
Pourriez-vous pardonner à ceux qui ont brisé votre vie ? Plus machiavélique que jamais, Harlan Coben nous entraîne au coeur d'une effroyable machination.

Journaliste dans une émission de télé-réalité, Wendy piège en direct les prédateurs sexuels. Sa dernière prise, Dan Mercer, un éducateur pour adolescentes : tout l'accable, on le soupçonne même de meurtre.
Mais les preuves font défaut. Wendy le sent bien, quelque chose ne tourne pas rond. Et si elle avait été manipulée ? Si Dan était innocent ?
La jeune femme va alors se pencher sur le passé de Dan, ses années d'étudiant à Princeton, ses quatre amis inséparables... Des amis avec qui il a tout partagé, même le pire...

Secrets, disparitions, complots, cabales sur le net, confréries malfaisantes, vengeance... Un concentré d'adrénaline pour le tout nouveau thriller du maître de nos nuits blanches.

Mon avis :

 

Même si ce n'est pas à mon goût le toutmeilleur opus d'Harlan Coben , qui est un de mes auteurs chouchous (je suis entre autres FAAAAN de Myron Bolitar), j'ai eu énormément de mal à lâcher ce thriller ..(ce qui m'a fait un bien fou après une série de documents intéressants mais un peu longuets)
Je ne vais pas revenir sur le résumé (cf la présentation de l'éditeur qui en dit beaucoup (trop).

Harlan Coben aurait eu l'idée de ce livre après avoir vu une émission de télé réalité. Dans une interview à Lci, il dit "Il y a une émission de télé-réalité aux Etats Unis, Catch a predator, qui traque les pédophiles et les violeurs en tout genre. En regardant ce programme, je me suis dis : que se passerait-il si un des hommes qui était attrapé était un de mes amis, quelqu'un qui m'était cher, est-ce que je le jugerais immédiatement coupable ? Est ce que je le ferais sortir de ma vie tout de suite ? Et s'il était innocent ? Et si... Et si... Et si.... Car il est courant, dans notre société, de juger les gens coupables avant de se demander s'ils sont innocents"

Un des thèmes importants ici, est celui de la rumeur et de sa propagation. Thème actuel s'il en est à l'époque d'internet et ce livre montre bien à quel point il peut être un vecteur dangereux , en particulier par le biais de médias sociaux comme Facebook.

L'ensemble est bien construit, comme d'habitude avec cet auteur qui manie extrêmement bien les ficelles de la manipulation, le suspens bien présent, les rebondissements nombreux . Le style est alerte et ce livre se lit très rapidement.

J'ai beaucoup apprécie lé petit clin d'oeil à ce cher Win de la série de Myron Bolitar

 

Bref un thriller très plaisant qui confirme la place de choix que je fais à cet auteur dans ma bibliothèque, et j'en  profite pour remercier Jeremy et les Editions Belfond pour cette proposition de lecture.



Et vous pouvez retrouver d'autres informations sur la page Facebook

harlan cobenL'auteur


Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey avec sa femme et leurs quatre enfants.
Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a travaillé dans l’industrie du voyage avant de se consacrer à l’écriture.
Depuis ses débuts en 1995, la critique n’a cessé de l’acclamer. Il est notamment le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis.
Traduits dans une quarantaine de langues, ses romans occupent les têtes de listes de best-sellers dans le monde entier.

Le premier de ses romans traduit en France, Ne le dis à personne (Belfond, 2002) – prix du polar des lectrices de Elle en 2003 – a obtenu d’emblée un énorme succès auprès du public et de la critique. Succès confirmé avec : Disparu à jamais (2003), Une chance de trop (2004), Juste un regard (2005), Innocent (2006), Promets-moi (2007), Dans les bois (2008), Sans un mot (2009), Sans laisser d’adresse (2010) et Sans un adieu (2010), son premier roman écrit à vingt-cinq ans à peine.

Adapté au cinéma avec François Cluzet et Kristin Scott-Thomas par Guillaume Canet en 2006, Ne le dis à personne a remporté quatre Césars et s’est hissé en tête du box-office des films étrangers aux États-Unis.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Reveline 13/05/2011 15:43


C'est un bon Coben mais d'accord avec toi ce n'est pas le meilleur du tout.


La publivore 01/05/2011 21:14


Je suis tout à fait d'accord avec toi, l'éditeur est bien trop bavard dans sa présentation du roman - heureusement que je ne l'avais pas lu avant d'entamer ma lecture.
En revanche, concernant le polar en lui-même, je ne partage pas ton avis ... une déception !!
Heureuse en tous cas que cette lecture t'ai enchantée, cela fait au moins une satisfaite :)


Leiloona 14/04/2011 23:05


Pour moi son meilleur, mais je n'ai pas lu "ne le dis à personne". :)