Le Tour du Monde en 80 livres de Marc Wiltz

Publié le par Stef

le_tour_du_monde_en_80_livres.jpgLe Tour du Monde en 80 livres 
de Marc Wiltz 
Magellan & Cie ( 08 septembre 2011)
261 pages
Guide de lecture, France

Résumé

Sous le regard attentif des dieux de l’Olympe, Homère le premier prophète offre une vision double de l’humanité à ses lecteurs. Il y a ceux qui tiennent de L’Iliade, c’est-à-dire de la guerre, l’affrontement, la ruse, la gloire, le pouvoir, les alliances, l’amour considéré comme une conquête ou une possession – et malheur donc à qui s’en empare indûment. Ce sont, résumés en un mot, les politiques, ceux pour lesquels le vaste monde est une question d’organisation, avec des places à défendre et des ambitions à assouvir.
Et il y a ceux qui tiennent de L’Odyssée, avec Ulysse, l’homme seul face à son destin, à ses choix, à ses amours. Ce sont, d’un autre mot, les aventuriers, et c’est d’eux qu’il s’agit dans ce livre.

Depuis « Mythologies » jusqu’aux « Conquérants », en passant par « Du bon usage des moyens de transport », « Les Vagabonds » ou « Partir en mer », Marc Wiltz, éditeur de livres de voyage depuis quinze ans, a « classé » quatre-vingts livres dont il s’est nourri pour ses propres voyages.
Pour en faire connaître certains ou mieux comprendre d’autres, et pour dire l’affection profonde qu’il ressent pour leurs auteurs, il se livre à un salutaire exercice d’admiration. Quelques lignes suffisent parfois au lecteur pour partager immédiatement une communauté de vues avec les pages qu’il a sous les yeux – ainsi, pour lui, du Don Quichotte de Cervantès ou du Chant des pistes de Bruce Chatwin ; pour comprendre que sous ces mots se trouve le saisissement d’une intelligence qu’on ne côtoiera jamais d’aussi près – ainsi Les Immémoriaux de Victor Segalen ; pour imaginer l’aventure de partir au loin avec ce mimétisme qui rend les choses a priori plus faciles parce que déjà accomplies par d’autres – ainsi La Voie royale d’André Malraux dans les jungles du Cambodge. Et puis, il faut bien rire aussi du monde parce que vivre est une fête – ainsi, avec ses Mémoires, Giacomo Casanova est-il le grand ordonnateur de l’hommage perpétuel rendu à la beauté.

 

 

Mon avis

 

Je viens de faire une lecture en diagonale de cet ouvrage qui offre un panorama tout à fait intéressant de la littérature ayant pour thème le voyage. Mark Wiltz , fondateur des Editions Magellan, et passionné de livres et de voyages nous fait partager les 80 lectures qui l'ont marqué. Réparties en 22 grands thèmes "Mythologies" , "Nous sommes tous des grands enfants", le polar ethnologique", l'épopée historique".... on retrouve des ouvrages aussi variés que l'Exode (La Bible, Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, Souvenir de la maison des morts de Fédor Dostoievski, Cher amour de Bernard Gireaudeau, La possibilité d'une île de Michel Houellebecq, Les aventures de Tintin de Hergé....Des ouvrages hétérogènes pour un ensemble, somme toute, très cohérent.

Un ouvrage que je garde sous le coude pour des idées de lecture

Merci aux éditions Magellan &Cie pour cette découverte


mark-Wiltz.jpgL'auteur

 

Né le 12 septembre 1961 à Saint-Mandé, Marc Wiltz a passé toute son enfance au Havre jusqu'à 22 ans. Diplômé de l'ESC du Havre 1983 (qui lui a appris à gérer des budgets), Marc Wiltz essaye le théâtre, la radio (Porte Océane au Havre), l'édition (Petit Futé en 1983) et un stage de deuxième année à la maison de la Culture (Le Volcan au Havre). Puis il travaille chez IBM, passe deux ans en Afrique, avant de devenir gestionnaire de studios de tournage de cinéma pendant 4 ans.
Marc Wiltz a toujours eu deux passions dans l'existence : les livres et les voyages, ce qui l'a amené à créer MAGELLAN & Cie en 1999 pour les conjuguer. Cette maison d'édition compte aujourd'hui 250 titres au catalogue, pour beaucoup d'entre eux basés sur un montage « cinéma » comme l'éditeur aime à le rappeler, c'est-à-dire en cherchant à trouver l'équivalent des avances sur recettes...

Commenter cet article