Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les rillettes de Proust et autres fantaisies littéraires de Thierry Maugenest

10 Octobre 2010 , Rédigé par Stef Publié dans #Recueils de poèmes -dictionnaires - etc

rillettes-proust.jpgLes rillettes de Proust et autres fantaisies littéraires 
Thierry Maugenest 
Editions Jbz & Cie (janvier 2010)
108 pages

Résumé:


Vous êtes passionné par la littérature ?

Vous rêvez d'embrasser la carrière d'auteur ? Vous envisagez d'écrire le prochain chef-d'oeuvre des lettres françaises ? Vous comptez devenir académicien ou recevoir le prix Nobel ? Ce petit livre est fait pour vous ! Les cinquante fiches-conseil que vous trouverez dans les pages qui suivent, abondamment illustrées de textes connus ou inédits, vous permettront à votre tour d'obtenir le label :

grantécrivain.

 

 

L'auteur


Écrivain et traducteur ayant séjourné plusieurs années dans la région de Venise, Thierry Maugenest vit en Provence et est l'auteur de plusieurs romans policiers dont Venise.net, Manuscrit ms 408 Voynich et Audimat circus, traduits dans une dizaine de langues et publiés aux Éditions Liana Levi.

 
Mon avis

 

Vous voulez devenir un grantécrivain: voici le livre qu'il vous faut.
Tout d'abord, et très important, avant même de commencer ce livre, munissez vous d'un instrument indispensable : un coupe-papier ou un ouvre lettre,  ou tout bonnement un couteau; non non, je vous rassure, ici pas d'incitation à tuer votre conjoint/voisin/chien, simplement pour pouvoir lire ce livre, il faut en couper les pages (qui ne sont pas massicotées)

J'ai adoré ce petit livre, un vrai régal, un condensé d'humour. Thierry Maugenest, en quelques leçons (une par page ) et autres exercices, nous livre trucs et astuces , pour être labéllisé grantécrivain.
Avec de nombreux exemples, d'auteurs connus ou pas, ou bien inventés, il nous offre un florilège jubilatoire d'exercices stylistiques à reproduire ou éviter

 

 

  Un exemple archi connu (les niveaux de lecture , avec les fameux messages codés d'un échange épistolaire entre George Sand et Alfred de Musset)

 

Alfred De Musset:
Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

  Réponse de George Sand
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

 

Un autre exemple
Nycthémère ! Évitez d’employer des mots dont les sonorités trompeuses seraient préjudiciables à vos écrits. Ainsi, les termes utilisés dans le texte ci-dessous, pourtant dénués de toute grivoiserie, suggèrent au premier abord une atmosphère bien différente de celle recherchée par l’auteur :

L’ardent Antonio Vernice, harassé par une nuit de formication et par la croupade nerveuse de la haquenée qui s’agitait entre ses jambes, vit enfin le jour se lever, éternelle resucée d’un plaisir solitaire. Il repoussa sa cuculle et murmura pour lui-même : – Quel nycthémère ! Cette chevauchée m’a épuisé. Il voulut se reposer, mais les effluves d’un phallus impudique le firent fuir. Peu après, une ultime ruade et il s’arrêta enfin, l’œil réjoui par des trique-madame en fleur et des verges d’or épanouies. Tandis qu’il entamait une miche par la baisure, en réservant une lèche pour son téton-de-Vénus, il aperçut une marie-salope qui mouillait près de lui. Il se demanda aussitôt quelle position adopter. – Je pourrais la haler par son tire-veille, se dit-il, mais je peux aussi y monter d’un saut de caracul .

Formication n.f. : fourmillement dans un membre.
Croupade n.f. : saut d’un cheval qui rue.
Haquenée n.f. : cheval ou jument de taille moyenne, d’allure douce.
Resucée n.f. : reprise, répétition.
Cuculle n.f. : capuchon de moine.
Nycthémère n.m. : durée de vingt-quatre heures comportant un jour et une nuit
. Phallus impudique n.m. : champignon exhalant une odeur repoussante.
Trique-madame n.f. : plante grasse.
Verge d’or n.f. : plante herbacée à fleurs jaunes.
Baisure n.f. : côté par lequel deux pains se sont touchés dans le four.
Lèche n.f. : mince tranche de pain.
Téton-de-Vénus n.m. : belle variété de pêche.
Marie-salope n.f. : bateau à fond mobile servant à transporter les produits de dragage.
Mouiller : jeter l’ancre.
Tire-veille n.m. : filin servant de rampe à l’échelle extérieure d’un navire.
Caracul n.m. : mouton d’Asie élevé pour sa fourrure. "

 

 

Si l'inspiration ne vient pas, Thierry Maugenest nous suggère de ne pas l'attendre et de copier les premiers mots des romans de notre choix, ce qui peut permettre de créer, avec beaucoup de patience et un peu de chance, une oeuvre cohérente. Ceci est valable aussi avec les dernières pages.Il nous suggère aussi, que plutôt d'essayer de composer des vers, de les emprunter à un autre ce qui s'avère souvent payant (En 1770, Nicolas Germain Léonard écrivait dans son recueil Poésie; Un seul être me manque et tout est dépeuplé, ; à la même époque, Antoine Léonard écrivait dans son "Ode sur le temps" Ô Temps, suspends ton vol. Et  Lamartine, une cinquantaine d'années plus tard :Un seul être vous manque est tout est dépeuplé (L'isolement) et "Ö temps, suspends ton vol" (Le Lac))


C'est un livre drôle ,érudit et plein de finesse, qui se déguste, qui nous titille les papilles littéraires  comme un bonbon acidulé, un vrai bonheur et un coup de coeur grâce aux Editions Bz & Cie (Hugo & Cie)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Henriette 05/03/2012 15:56

Et le second volume des rillettes de Proust est là, gratuit et en images...
http://pingouinsdechateaubriand.over-blog.com/

Stef 12/03/2012 07:40



Merci, je vais aller voir



Ikebukuro 14/10/2010 07:54


Ton billet et les exemples que tu nous donnes sont vraiment très alléchants. Je cours le rajouter sur ma liste, même si je ne compte pas devenir un grand écrivain...


Stef 25/10/2010 21:33







silvi 11/10/2010 06:58


une lecture qui semble bien truculente


Stef 25/10/2010 21:30



ok que uoi, c'est un vrai régal, j'ai adoré