Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Schaffer et Annie Barrows

15 Mars 2010 , Rédigé par Stef Publié dans #Littérature étrangère (chroniques)

  cercle.jpgLe cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
De Mary Ann Schaffer et Annie Barrows

NIL (avril 2009)
396 pages



Résumé (fnac):

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet de roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil des lettres qu'elle échange avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis : un étrange club de lecture inventé pour tromper l'occupant allemand, le « Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates »… Aussi fantasque que son titre, drôle, tendre et incroyablement attachant : un premier roman comme on en a pas vu depuis longtemps et qu'on a hâte de passer de main en main.


Mot de l'éditeur : (fnac)

Aussi fantasque que son titre, et drôle, tendre, incroyablement attachant : voici un premier roman comme on n'en a pas lu depuis longtemps, qu'on a hâte de se passer de main en main.

Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey ? Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal...
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) – délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité – Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle – et même d'autres habitants de Guernesey –, découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Présentation de l'auteur (fnac)

Mary Ann Shaffer est née en 1934 en Virginie-Occidentale. C'est lors d'un séjour à Londres, en 1976, qu'elle commence à s'intéresser à Guernesey. Sur un coup de tête, elle prend l'avion pour gagner cette petite île oubliée où elle reste coincée à cause d'un épais brouillard. Elle se plonge alors dans un ouvrage sur Jersey qu'elle dévore : ainsi naît fascination pour les îles anglo-normandes. Des années plus tard, encouragée à écrire un livre par son propre cercle littéraire, Mary Ann Shaffer pense naturellement à Guernesey. Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est son premier roman, écrit avec sa nièce, Annie Barrows, elle-même auteur de livres pour enfants. Mary Ann Shaffer est malheureusement décédée en février 2008 – peu de temps après avoir su que son livre allait être publié et traduit en plusieurs langues.


Mon avis:

L'histoire se passe en 1946  en Angleterre. La seconde guerre mondiale est terminée mais le pays garde encore les traces de l'Occupation .
Juliet Ashton est une jeune écrivain, chroniqueuse dans un journal londonien. (Izzy Bickerstaff s'en va en guerre). Elle avait auparabvant écrit la biographie d'Anne Bronte mais ce fut un  fiasco. Ses principaux amis sont son éditeur Sidney, et la soeur et amie d'enfance de Juliet, Susan.

Un jour, Juliet reçoit une lettre d'un inconnu, Dawsey Adams habitant à Guernesey , détenant un livre ayant appartenu auparavant à Juliet et membre d'un club au nom étrange : le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.
On apprendra que c'est en fait un Club de lecture inventé pour tromper une brigade allemande pendant l'occupation lors d'un couvre-feu non respecté.Tour à tour, la plupart des membres de ce club vont écrire à Juliet et une correspondance va s'établir et chacun d'eux se dévoiler peu à peu.

Juliet , pensant avoir trouvé le sujet de son prochain roman avec ce "Cercle "décide alors de se rendre à  Guernesey pour y rencontrer ses nouveaux amis.
ll y a Dawsey, discret,  rustre et ombrageux , et qui ne laissera pas Juliet indifférente, la gentille Amelia, Isola, sympathique et un brin extravagante , Eben généreux avec son petit -fils Ely, et surtout Elizabeth,jeune femme  qui malgré son absence, (elle a été déportée pendant la guerre ) est encore  très présente dans l'esprit et le coeur de ceux qui la connaissent et qui deviendra le personnage central du roman que Juliet cherchait depuis si longtemps.
Sans oublier la petite Kit, 4ans, fille d'Elisabeth, enfant intelligente et sauvage et qui va donner un sens nouveau à la vie de Juliet

J'ai été au départ un petit peu déroutée, d'une part car je n'avais, en tout cas il me semble, pas encore lu de roman épistolaire, et surtout car , en début de livre, j'ai eu du mal à bien identifier les personnages (et ai fait de nombreux retours en arrière pour bien intégrer le "qui est qui")
Ce petit temps d'adaptation passé, je n'ai eu aucun mal à suivre l'histoire et ai lu ces presque 400 pages en 2 fois.
La longueur des lettres n'est jamais la même, (il y a même quelques télégrammes) ce qui empêche une éventuelle monotonie au niveau de la structure de s'installer; mais (et c'est un des  reproches que je  fait à ce livre) le style des lettres n'est pas très varié  et ne permet pas réellement d'en identifier son auteur (mêmesi  ceci n'est pas vraiment handicapant pour la lecture car on sait pour chaque lettre de qui elle vient et à qui elle est adressée).

Les personnages sont attachants et j'ai été charmée par celui de Juliet , jeune femme indépendante, drôle, au caractère au bien trempée, à qui on a toutes quelque part, envie de ressembler.
J'ai beaucoup aimé également celui d'Elizabeth , une sorte d'héroïne, courageuse, et instigatrice du Cercle des amateurs d'épluchures de patates. Tout au long du livre, on ressent sa présence, même si on sait qu'elle n'est plus à Guernesey et a été déportée (on apprendra dans les derniers chapitres ce qui lui est réellement arrivé).

Le fond historique est intéressant et les passages relatant les périodes d'occupation de Guernesey nous font entrevoir les difficultés de la vie pendant cette période et le courage des hommes et des femmes de cette ile coupée du reste du monde. J'ai le souvenir paticulier de celui  racontant le jour où les enfants de l'île, rassemblés dans la cour de l'école vont être séparés de leur parents et que j'ai trouvé très émouvant.

J'ai particulièrement aimé la façon dont sont  décrits les rapports entre Juliet et la petite Kit, qui au fil des jours , et des pages, vont s'apprivoiser l'une l'autre.

J'aurai eu sûrement plus de choses à dire sur ce livre (que j'avais emprunté à la bibliothèque) si je n'avais pas perdu mes notes de lecture...heureusement que j'avais marqué les noms des personnages sur un papier  à part (Je rajouterai dons des extraits à l'occasion)

En résumé, ce fut une lecture très agréable et que je conseille, même si je suis moins enthousiaste que la plupart de mes co-lectrices .

Note : 16/20

Retrouvez  les avis très enthousiastes de Anneso, Layla ,Nane, Pauline, Thiphanie  et un peu moins de Vero,  
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Luna 12/08/2011 20:00


Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste...
Je trouve que c'est un livre qui s'intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !


Pauline 19/03/2010 14:06


C'est pas comme si la fin était une grande surprise! :D


Frimousse 19/03/2010 09:34


Vous ne devriez pas révéler le sort d'Elizabeth. On ne doit donner le punch d'un roman dans une critique. :(


Stef 19/03/2010 13:41


Suite au commentaire sur mon blog  me reprochant de trop dévoiler de choses sur le sort d'Elisabeth dans le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates,(à juste titre je pense) et,
non pas pour vous faire plaisir  (je n'aime pas qu'on me dise que je DOIS ou je ne DOIS PAS faire telle ou telle chose) , mais pour ne pas dévoiler des éléments qui sont
importants dans le livre et préserver l'histoire pour les futurs lecteurs,  j'ai donc fait 2 ou 3 modifications
PS: je ne sais pas ce qu'est le "Punch " d'un roman, et je n'ai pas la prétention d'écrire des "critiques", mais de simples billets où je donne mon avis


luCa 16/03/2010 17:42


Je dois t'avouer ; moi aussi j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'atmosphère du roman. C'était tellement - comment on pourrait dire ... - différent de d'habitude :) Puis on se laisse emporter
dans cet univers ...

J'ai presque envie de le relire maintenant ... Moi aussi je suivrais dorénavant ton blog de très près :)


Karine :) 16/03/2010 14:32


Ca a été une lecture doudou pour moi, il y a un moment!!! Beaucoup, beaucoup aimé!


Stef 16/03/2010 14:37


c'est mignon tout plien , cette expression "lecture doudou"